Remotiver des élèves fragilisés dans leur parcours scolaire, par le biais d’un projet pédagogique innovant et stimulant, plaçant les sciences au cœur des apprentissages. Voici résumée l’ambition du collège Les Grands Champs à Poissy qui bénéficie du soutien des gendarmes de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) aux côtés des enseignants. 

La démarche de cet établissement scolaire du réseau d’éducation prioritaire REP+ s’inscrit dans le programme des Cités éducatives : le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse et le ministère de la ville et du logement ont invité les territoires qui concentrent les plus fortes difficultés à franchir un nouveau cap en rassemblant autour de l’École tous les acteurs partageant les valeurs républicaines et prêts à contribuer ensemble à l’éducation des enfants et des jeunes, en lien avec leurs familles. 80 territoires éligibles ont été sélectionnés au niveau national pour élaborer une stratégie territoriale ambitieuse et partagée, ouvrant sur des grands projets éducatifs s’adressant à tous les niveaux scolaires de la maternelle au supérieur et intégrant la question de l’insertion professionnelle. Dans l’académie de Versailles 25 cités éducatives, dont la ville de Poissy, bénéficient de ce label. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site web de l’Académie de Versailles.

Le collège Les Grands Champs, dont les effectifs ont doublé en 4 ans, compte plus de 500 élèves et dispose d’une section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) et d’une classe ULIS (unité locale d’insertion scolaire). L’établissement a mis en place un large éventail d’actions et de dispositifs autour des arts, de la culture, du sport, qui contribuent remarquablement à renforcer son attractivité. C’est avec le souhait de poursuivre cette dynamique et sous l’impulsion des équipes pédagogiques et de Sandrine FELQUIN, Principale, que le collège a intégré le réseau d’établissements de l’opération « EXPERTS à l’École » au mois de juin 2022. Il s’est vu remettre un équipement scientifique de pointe offrant aux élèves la possibilité de réaliser des activités expérimentales les mettant en situation de véritables experts de la criminalistique !

Alexis MOURA et Emily DE VITA, enseignants, l’adjudant-chef Stéphane MARTINEZ-RAPOSO et le colonel Grégory BRICHE, experts de la gendarmerie scientifique, et Sandrine FELQUIN, Principale du collège Les Grands Champs.

« Le projet « Les Experts à l’École » nous semble être un grand vecteur de motivation et d’ouverture vers les sciences pour nos élèves. Nous avons choisi, au sein de l’établissement en REP plus et cité éducative, un groupe d’élèves volontaires dont le profil s’oriente vers un décrochage fort ou précoce. Ce dispositif va permettre de travailler autrement, de découvrir des techniques scientifiques, d’acquérir des compétences et d’exercer avec minutie et patience des tâches demandant également une grande réflexion. L’expertise scientifique criminelle est un vrai moyen, une vraie ressource pour mobiliser et motiver ces élèves aux parcours fragiles et leur donner une réflexion sur leur orientation. Le lien gendarmerie population est également un excellent rapprochement de ces nobles métiers et d’une jeunesse qui parfois ne les connait pas. Passionnante, cette première journée a attiré l’attention de nombreux collégiens et nous avons maintenant à réfléchir sur l’intégration d’autres élèves, sous une autre forme, dans ce dispositif « EXPERTS à l’École » avec nos partenaires prestigieux. En effet, de nombreux jeunes à profils bien plus scolaires veulent également connaitre ce parcours innovant et développer leurs compétences scientifiques. Vive les Experts à l’école! »

Sandrine FELQUIN, Principale du collège Les Grands Champs

Emily DE VITA et Alexis MOURA, professeurs de SVT, coordonnent les activités en lien avec l’opération « EXPERTS à l’École » au collège Les Grands Champs. Ils s’appuient sur l’engagement très fort de la communauté éducative, profitant d’un contexte très favorable qui leur a permis, grâce à une enveloppe d’heures dédiées au projet, de mettre en place un atelier scientifique : un groupe de 12 élèves de quatrième et troisième va suivre cette année un programme complet d’activités expérimentales, de rencontres et d’échanges. Les élèves, tous volontaires, ont été sélectionnés par l’établissement qui leur propose un projet scientifique particulièrement stimulant, articulé autour de l’étude d’une scène de crime (fictif) !

La découverte de la scène de crime et du scénario de l’enquête qui se profile, fruit de l’imagination des enseignants, a eu lieu le jeudi 1er décembre 2022. À cette occasion, les élèves ont eu le privilège de rencontrer le colonel Grégory BRICHE, Chef de la division criminalistique physique et chimie de l’IRCGN et membre du comité scientifique de l’opération « EXPERTS à l’École »,  et l’adjudant-chef Stéphane MARTINEZ-RAPOSO, expert au département Microanalyse de l’IRCGN, venus à eux !

L’après-midi a débuté par une présentation de l’IRCGN et du travail des experts au sein des départements des différentes divisions criminalistiques. Le colonel BRICHE et l’adjudant-chef MARTINEZ-RAPOSO ont pu exposer les missions qui les occupent à l’IRCGN et détailler les précautions à prendre avant la découverte et l’exploitation des indices.

Munis de blouses, de gants et de charlottes, les élèves se sont ensuite rendus dans un dépôt inoccupé de l’établissement pour découvrir la fausse scène de crime. À l’aide de balises et de pinces et en écoutant les conseils des gendarmes, ils ont méthodiquement suivi un protocole très précis afin d’identifier et numéroter les objets (un verre, une ampoule, un sac), des traces suspectes (de la terre, des taches sur un tee-shirt et des gouttes de liquide rouge) et même des asticots et des cheveux trouvés sur place, avant de mettre sous scellés les éléments qui feront l’objet d’analyses ultérieures dans le cadre de leur projet. Cette séquence a été l’occasion de nombreux échanges entre gendarmes et élèves, autour d’hypothèses sur les circonstances du crime, même si aucun suspect n’est clairement identifié à ce stade de l’enquête !

Un débriefing a ensuite eu lieu en salle de classe, afin de mettre en perspective le travail qui attend les apprentis experts dans les semaines à venir. Les élèves pourront utiliser le matériel mis à disposition dans la mallette « EXPERTS à l’École », notamment les microscopes numériques dont il a été fait démonstration aux élèves.

Ce moment a aussi permis aux gendarmes d’évoquer leur parcours d’études et leur vocation. Car au-delà de l’argument strictement scientifique du projet, il s’agit aussi de proposer ces instants précieux d’échanges et de témoignages, très inspirants pour ces élèves en pleine réflexion quant à leur orientation scolaire.

« L’opération « EXPERTS à l’École », dans laquelle l’IRCGN est engagé, prend tout son sens dans un établissement scolaire situé en REP+ et Cité éducative, au sein duquel elle peut contribuer à la réussite scolaire pour tous dans un souci d’égalité des chances dans tous les territoires. C’est là encore, une belle incarnation du « répondre présent » de la Gendarmerie Nationale auprès de nos concitoyens, avec ses Gendarmes Scientifiques qui viennent accompagner une équipe éducative motivée et prendre part à une initiative pédagogique collective, suscitant par l’apprentissage des sciences une expérience d’émerveillement mais aussi de rigueur. Autour de ces phénomènes scientifiques, approchés par une simulation de scène de crime, les apprentissages sont facilités et des valeurs citoyennes sont partagées. Et puis, pourquoi pas, peut-être pourrons nous susciter une nouvelle perception de l’intérêt des matières scientifiques par ces élèves, ou quelques vocations, par ce beau collectif au bénéfice des élèves. »

Colonel Grégory BRICHE, Chef de la division criminalistique physique et chimie de l’IRCGN

D’autres rencontres auront lieu cette année entre le groupe d’élèves et les gendarmes de l’IRCGN, notamment pour effectuer des bilans d’étape sur l’avancée du projet. Par ailleurs, les élèves bénéficieront prochainement de visites et de rencontres avec des chercheurs de CY Cergy Paris Université également mobilisés sur le projet, pour un autre éclairage sur la criminalistique. L’enquête ne fait que débuter !


« Sciences à l’École » remercie le colonel Briche et l’adjudant-chef Martinez-Raposo pour leur engagement dans ce projet ambitieux porté avec ferveur par la communauté éducative du collège Les Grands Champs.


 

Crédits photos : Régis Drexler (Sciences à l’École)

Retrouvez toutes les informations concernant l’opération « EXPERTS à l’École » en cliquant sur le bouton ci-dessous :