Carnet d’images de la première session

À l’issue de la première session du concours, un carnet d’images a été produit. Merci à Sylvain Cnudde, graphiste au LESIA, pour le dessin et la mise en page.

 

Seconde session du concours

Dans le cadre du plan d’équipement « ASTRO à l’École », « Sciences à l’École » organise en 2021-2022 la seconde session du concours d’images astronomiques initié en 2020-2021 sur le thème

Ciel imagé, ciel imaginé, ciel représenté

Ce concours est ouvert à tous les établissements du second degré publics ou privés sous contrat.

Les établissements auteurs des plus belles réalisations se verront prêter une caméra d’astrophotographie de type Atik 414EX ou Atik Titan.

Les participants auront accès à une formation sur le thème du concours.

Description du concours

Qu’est-ce qu’une image, comment la prendre, comment la comprendre, comment apprendre à la comprendre ? Qu’imagine-t-on en voyant une image, et comment assurer in fine qu’elle transmet un message clair ? Le concours vous propose une réflexion sur ce sujet, à mener avec vos élèves. La figure imposée et la figure libre vous permettent d’illustrer le thème « Ciel imagé, ciel imaginé, ciel représenté ».

La figure imposée est une photo originale du ciel nocturne véhiculant un message scientifique, avec un fort potentiel technique et esthétique.

La figure libre peut être une photo, un dessin, une courte vidéo ou toute autre création en lien avec le thème du concours.

Éléments attendus

La figure imposée doit être une image originale. Les conditions d’observation doivent être très précisément décrites : date de l’observation, conditions matérielles de l’observation (caractéristiques du collecteur, du détecteur), du traitement d’images (outils utilisés, méthode employée) et de tout autre outil utilisé (éphémérides, outils de cartographie…). Il devra être clairement indiqué à quelle question scientifique l’image se rattache.

Si la figure libre s’appuie sur une iconographie préexistante, que ce soit une image professionnelle ou une œuvre d’art, toutes les références nécessaires doivent être données pour respecter les droits d’auteur : source libre, référence… Si la figure libre est un objet ou une création, le jury en attend une ou plusieurs photos.

Critères d’appréciation

Le jury sera attentif au respect des éléments attendus et appréciera les messages explicites et implicites véhiculés par les figures, en lien avec le thème du concours. Il est attendu que la figure imposée porte un message scientifique pertinent et que, par son esthétique, la figure libre élargisse le thème au-delà d’un message didactique.

Formation proposée

La formation proposée sur le thème du concours sera délivrée en ligne, en un après-midi et une soirée. Son programme préliminaire prévoit trois séminaires (ouverts à tous) et une session d’observations avec le télescope IRiS ouverts aux lauréats et aux participants dans la limite des places disponibles.

  • Thème 1 : lecture d’une image astrophysique, ou comment ne pas prendre des vessies pour des lanternes.
  • Thème 2 : de l’observation à la modélisation, ou comment utiliser l’information recueillie pour aboutir à un résultat scientifique.
  • Thème 3 : présentation d’un programme d’observations réalisables avec le matériel proposé par « ASTRO à l’École ».
  • Soirée d’observation avec le télescope téléopéré IRiS.

Calendrier

Inscription (impérative) 21 janvier 2022
Retour des productions 8 avril 2022
Annonce des résultats 13 mai 2022
Formation en ligne mai 2022

N’hésitez pas à en parler autour de vous, par exemple en diffusant largement ce flyer.

La page de la première session est ici.

Contact : Nicolas COUCHOUD, astro.ecole@observatoiredeparis.psl.eu

Images de deux lauréats de la première session du concours. Gauche : nébuleuse d’Orion (M42), lycée Cantau (Anglet). Droite : Lune avec lumière cendrée, lycée Blaise de Vigenère (Saint-Pourçain-sur-Sioule).

 

Journée de restitution de la première session

Présentation du concours et annonce des résultats

Conférence du professeur Benoît Mosser : Sage comme une image ?

Conférence de Johan Mazoyer : Les plus belles images de l’univers n’ont pas encore été photographiées