logo_icho_2012

Le mot d’Anne Szymczak, Présidente du comité scientifique des IChO

 

« Pays organisateur de la compétition internationale à deux reprises, en 1990 et en 2019, la France a une longue histoire avec les Olympiades internationales de Chimie, auxquelles elle participe depuis 1981, grâce à la mobilisation d’une grande communauté de chimistes, professeurs, étudiants, enseignants-chercheurs, et au soutien de fidèles partenaires. Depuis 2004, « Sciences à l’École » pilote et finance la sélection, la préparation et le déplacement de la délégation française.

Se confronter à l’exigence du concours international au regard des programmes d’enseignement de la chimie en France en lycée, c’est relever un défi, et plusieurs centaines de lycéens et élèves de CPGE le font chaque année, accompagnés par des enseignants particulièrement motivés. Tous ces jeunes tirent profit de cet investissement au-delà de leur réussite aux épreuves de sélection, grâce aux séances qui leur sont proposées pour anticiper certains apprentissages en chimie et consolider leurs compétences.

La chimie est une discipline expérimentale, et la sélection française comme le concours international accordent à ce volet la place qu’il se doit.  Les témoignages des élèves pré-sélectionnés après le premier écrit pour la semaine de formation expérimentale, à l’issue de laquelle la délégation française est annoncée, suite aux épreuves pratiques finales, insistent sur les apports de ces séances, bénéficiant d’un taux d’encadrement exceptionnel.

Et enfin, quand la crise sanitaire n’oblige pas les pays organisateurs à mettre en place une compétition à distance, ce qui montre le dynamisme de la communauté internationale des IChO, l’expérience du séjour au cœur d’un événement où plus de 80 pays sont représentés est particulièrement formatrice.

Mon dernier mot s’adresse à tous ceux qui se mobilisent, bénévolement, il faut le souligner, pour que la préparation française aux IChO poursuive son action et reste dynamique, je les en remercie, et aux élèves qui s’engagent dans l’aventure et à qui nous souhaitons autant d’épanouissement que de réussite. »

Anne Szymczak,

Inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la recherche,

Présidente du comité scientifique

 

Compétition internationale

Créées en 1968, les Olympiades internationales de Chimie sont une compétition internationale de haut niveau, qui réunit chaque année près de 300 étudiants non spécialisés en chimie issus des enseignements secondaires d’environ soixante-dix pays et animés par une passion commune : la chimie.

La France y participe à nouveau depuis 1981, et grâce à « Sciences à l’École » depuis 2004.

Chaque année au mois de juillet, un pays organisateur :

  • accueille les étudiants pendant une dizaine de jours ;
  • organise des épreuves théoriques (60% du barème) et pratiques (40% du barème) confrontant les étudiants des diverses délégations ;
  • attribue les récompenses lors d’une cérémonie de remise des médailles ;
  • fait découvrir les richesses culturelles et touristiques de la ville et la région d’accueil.

Les candidats de chaque délégation sont pris en charge par un étudiant du même âge, originaire du pays d’accueil. Il les accompagne et les guide pendant le séjour.

Kokoch, la mascotte de la délégation française

Habituellement, la délégation française est constituée de quatre étudiants, et d’encadrants appelés Mentors (un Head Mentor, un Mentor ainsi qu’un Observateur Scientifique), qui représentent les responsables de centres régionaux, la coordination nationale et « Sciences à l’École ». Leurs rôles consistent à traduire les sujets, corriger les copies des candidats français et voter au sein du Jury International qui délibère sur le contenu et la notation des épreuves ainsi que sur l’organisation des IChO.

Les Olympiades internationales de Chimie sont ouvertes aux élèves en cycle secondaire non scolarisés en université, soit, en France :

  • aux élèves de Terminale et de première année de classe préparatoire scientifique (PCSI, TPC, BCPST, MPSI) ;
  • âgés de moins de 20 ans au 1er juillet de l’année de la compétition ;
  • français ou scolarisés en France depuis plus d’un an.

La préparation française et le test de présélection sont néanmoins ouverts à tous, mêmes non éligibles pour intégrer la délégation française à la compétition internationale.

 

Préparation française

« Sciences à l’École » coordonne la préparation française aux Olympiades internationales de Chimie en assurant :

  • la préparation pédagogique ;
  • la sélection et l’accompagnement de la délégation française ;
  • l’organisation logistique.

Sauf cas particulier, « Sciences à l’École » prend en charge :

  • les déplacements et l’hébergement des élèves présélectionnés pour le stage pratique ;
  • les déplacements et l’inscription de la délégation française à la compétition internationale.