Olympiades internationales de Géosciences (IESO)

logo IESO   Logo de la préparation française des IESO
© Sciences à l'Ecole

 

PRESENTATION GENERALE

Les Olympiades Internationales de Géosciences (International Earth Sciences Olympiads - IESO) sont les dernières-nées des grandes olympiades scientifiques. Les IESO ont été lancées en 2007 à l'initiative de la Corée du Sud.  Des olympiades nationales existaient depuis 2003 dans ce pays et l'Organisation Internationale pour l'Education aux Géosciences (International Geoscience Education Organisation - IGEO) a suggéré la création d'un concours international. Les 4 premières éditions ont eu lieu dans des pays d'Asie. La carte ci-dessous indique les 23 pays ayant participé en 2013 (en bleu, pays observateurs).

 

© Sciences à l'Ecole

 

Liste des pays représentés au IESO 2014 : Allemagne, Australie (observateur), Autriche, Biélorussie, Brésil, Corée du Sud, Espagne, France, Inde, Indonésie, Israël, Italie, Japon, Koweït, Nigeria, Norvège, Portugal (observateur), Roumanie, Russie, Taiwan, Thaïlande, Ukraine, USA.

 

« Sciences à l’Ecole », déjà responsable de la participation française aux IPhO, IChO et IBO, pilote depuis 2011 la participation de la France aux IESO.

 

© Sciences à l'Ecole

 

Les IESO se déroulent sur une période de 8 à 10 jours. Chaque pays envoie deux ou quatre candidats, qui ne doivent pas être âgés de plus de 19 ans au 1er juillet de l’année du concours, et qui doivent être scolarisés dans l’enseignement secondaire. Ils sont accompagnés d’un ou de plusieurs « mentors » (deux membres du jury international, accompagnés ou non d’observateurs). Le programme des IESO est très vaste : espace, atmosphère, hydrosphère, géosphère, c'est-à-dire les disciplines suivantes : astronomie, météorologie, océanographie, géologie. Vous pouvez le consulter en anglais et en français (version 2013).

Les candidats passent une épreuve écrite de 3 heures sur tous les domaines au programme : une cinquantaine de questions à choix simple (QCS) ou multiple (QCM). Ils passent également trois épreuves pratiques en astronomie, météorologie et géologie (cette dernière sur un affleurement). Les épreuves théoriques et pratiques sont débattues et traduites dans la langue nationale des candidats par les mentors (qui abandonnent les jeunes après l’aéroport pour ne les retrouver qu’après les épreuves). Enfin, une épreuve réunit des candidats de différentes nationalités pour un travail par équipe, qui donne lieu à une soutenance en anglais (cette épreuve ne compte pas dans le classement). Sur le site des IESO 2011, vous pouvez consulter certains sujets des années précédentes. Des médailles d’or sont décernées aux 10% les mieux placés, des médailles d’argent aux 20% suivants, et des médailles de bronze aux 30% suivants. Une médaille spéciale est également donnée au meilleur candidat dans chaque discipline, ainsi qu’au meilleur candidat tout court.

 

 

© Sciences à l'Ecole

 

Les IESO sont également l’occasion pour les jeunes de découvrir les cultures du pays hôte et celles des autres candidats. Le programme inclut donc sorties sur des sites culturels ou naturels, ainsi que des manifestations festives. La cérémonie de clotûre, notamment, comprend des spectacles donnés par les délégations volontaires. L’esprit de cette compétition est de promouvoir les échanges et la résolution collective des problèmes de la planète.

 

© Sciences à l'Ecole

 


LE COMITE SCIENTIFIQUE

Le comité français de pilotage des IESO est constitué par :

Président :
- Gérard Bonhoure, Inspecteur général des sciences de la Vie et de la Terre

Membres :
- Béatrice Beauvière, PRAG, prépa. CAPES SVT, Univ. Lille 1
- Jean-Luc Bérenguer, Enseignant de SVT, Centre international de Valbonne
- Elisabeth Bonhoure, Enseignante de SVT en BCPST, Nantes (jusqu’en 2011)
- Laurent Borrel, Ecole Nationale de la Météorologie
- Catherine Bourse, IA-IPR de SVT, académie de Rouen
- Fanny Brun-Barrière, Elève ENS Ulm en géosciences, lauréate IBO 2010
- Isabelle Cojan, Présidente de la Société Géologique de France
- Alain Doressoundiram, Chercheur, Observatoire de Paris
- Patrick De Wever, Professeur, Muséum national d’histoire naturelle
- Pierre Jauzein, IA-IPR sciences expérimentales, AEFE
- Carlo Laj, Ancien Directeur du LMCE / IPSL, CEA - CNRS

 

Ce comité est assisté par un professeur de la cellule de ressources de Sciences à l'Ecole : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

 


LES PARTENAIRES

 

logo Museum

 

 

logo Meteo  France

 

 

logo Observatoire

 


CONTACT

Pour toute question adressez-vous à la cellule de ressources de Sciences à l'Ecole (Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).