Quatrième session du concours

Pour cette année scolaire 2023-2024, « Sciences à l’École » reconduit son concours d’images astronomiques pour sa quatrième édition ! Vous retrouverez sur cette page toutes les informations nécessaires pour y participer, des détails sur les formations proposées et sur les modalités du concours. Vous y découvrirez le thème de cette édition ainsi que les prix mis en jeu !

L’édition 2023 – 2024 a pour thème « Les femmes en sciences ». Le concours sera l’occasion, pour les équipes y participant, de mener une réflexion sur le rôle des femmes dans les découvertes scientifiques.

Ce thème devra impérativement être illustré par la figure libre (voir plus bas). Le format de cette figure est laissé libre (image, tableau, vidéo, …) et permet de mettre en place un projet pluridisciplinaire. Les équipes sont vivement encouragées à laisser parler leur créativité pour cette production. Le jury sera sensible aux messages véhiculés et à la démarche artistique mise en œuvre.

L'astronome Dorothéa Klumpke

Pour guider les équipes dans leurs recherches, nous partageons une série de portraits de femmes astronomes publiés par l’Observatoire de Paris – PSL hébergeant le dispositif « Sciences à l’École ». Ces portraits ont été créés à l’occasion de la journée internationale des femmes et filles de sciences 2023.

Naturellement, il n’est pas nécessaire de se limiter à ces astronomes et la figure libre peut mettre en avant une femme dont les travaux se rapportent à une autre discipline que l’astronomie.

Les équipes présentant les productions jugées les meilleures par le comité scientifique du plan d’équipement se verront attribuer des récompenses. Nous dévoilons ici quelques prix qui susciteront votre curiosité et pourrons vous donner envie de participer !

Prêts de matériel : intégrer le réseau « ASTRO à l’École » et s’initier encore plus à l’astrophotographie !

Deux des prix proposés au concours sont des prêts de lots de matériel pour une durée de 3 ans. Ces prêts permettent à l’établissement en bénéficiant d’intégrer le réseau « ASTRO à l’École ».

Il n’est pas nécessaire de faire partie du réseau pour gagner ces prix et le prêt préalable d’une lunette « ASTRO à l’École » n’est pas obligatoire. De la même façon, il est possible de se voir attribuer un de ces prix tout en profitant déjà d’un prêt de matériel de la part de « Sciences à l’École » (lunette astronomique ou caméra gagnée lors d’une précédente édition du concours). Les lots sont composés du matériel suivant :

  • Une caméra Atik 414Ex : une caméra performante qui permettra de réaliser des photographies astronomiques abouties. Ce matériel permet de s’aventurer confortablement dans la photographie d’objets du ciel profond comme des galaxies ou des nébuleuses.
  • Une caméra Atik Titan : Une caméra moins ambitieuse que la précédente, mais qui permet de débuter dans l’astrophotographie dans des conditions idéales. Cette caméra convient également à des configurations plus avancées en offrant un guidage de précision.

Chaque caméra est accompagnée d’une roue à filtres Atik EFW2 (Electronic Filter Wheel) et d’un jeu de quatre filtres Zwo LRGB.

Ces lots sont visibles sur les images suivantes.

La caméra Atik 414Ex mise en jeu avec sa roue à filtres et munie de son jeu de 4 filtres.
Caméra Atik Titan mise en jeu, accompagnée de sa roue à filtres et de son jeu de filtres.

L’atlas du ciel, édition complétée par Dorothéa Klumpke

« Sciences à l’École » met en jeu un lot exceptionnel : une édition complète et originale de la réimpression de 1928 de l’atlas du ciel d’Isaac Roberts (1829 – 1904), mari de Dorothéa Klumpke, édition marquant le centenaire de la naissance de l’astronome.

Le lot comporte l’atlas complet accompagné de ses suppléments. On y retrouvera toutes les planches photographiques ainsi qu’un livret explicatif (rédigé en anglais et en français). L’ouvrage d’époque permettra à la fois une étude scientifique de l’objet (cartes du ciel, coordonnées stellaires, …) mais sera tout aussi intéressant d’un point de vue historique (histoire de l’Observatoire de Paris, évolution des techniques d’observation, …).

L’aspect artistique des planches photographiques raisonne avec le thème général du concours ; qu’est-ce qu’une image ? ; tandis que l’étude de leur histoire permet de découvrir la vie et l’œuvre de l’astronome Dorothéa Klumke, qui a complété l’atlas à la mort de son mari Isaac.

Cette édition est cédée par la bibliothèque de l’Observatoire de Paris, qui publie de nombreuses ressources en ligne que les équipes participant au concours pourront utiliser pour étayer leur figure libre.

L'atlas d'Isaac Roberts et ses suppléments.
Contenu de l'atlas : carte du ciel, planche photographique, guide.

Des abonnements à la revue les Cahiers Clairaut ou des productions (ouvrages, maquettes), offerts par le CLEA, font partie des prix proposés.

Ces prix sauront sans aucun doute motiver des équipes à soumettre leurs productions au jury d’« ASTRO à l’École ». Restez à l’affût de cette page, d’autres surprises pourraient bien vous y attendre à l’avenir !

Pour découvrir le récit d’un club d’astronomie ouvert dans un lycée grâce à l’impulsion du concours d’images astronomiques, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Année de la physique 2023 – 2024

L’édition 2023 – 2024 bénéficie de la labellisation « Année de la physique 2023 – 2024 ».

Formation

Une formation est proposée dans le cadre du concours d’images astronomiques. Elle aura lieu le lundi 11 mars 2024 en visioconférence. Plusieurs exposés sont proposés de 16h à 18h, suivis de séances d’observations interactives avec le télescope téléopérable IRiS. L’inscription à la journée de formation se fait via ce lien également accessible en cliquant sur le bouton plus bas sur cette page. Vous retrouverez le programme détaillé de la formation en cliquant sur ce lien ou sur l’image ci-dessous. La date limite pour l’inscription à la formation est fixée au 10 mars à 20h.

Tout le monde peut participer !

L’astrophotographie est une discipline qui peut paraître ambitieuse, technique voire hors de portée. Il est vrai que mettre en place une séance d’astronomie au milieu de la nuit noire sans Lune et de l’hiver, pour enchaîner 30 prises de 3 minutes de temps de pause demande de la dévotion, de la patience et un matériel performant doublé de bonnes compétences en traitement d’images !

Cependant, il ne vous aura pas échappé que « Sciences à l’École » propose d’équiper en matériel d’astrophotographie des équipes gagnantes du concours. Par conséquent, posséder un tel matériel ne saurait être un prérequis pour participer.

Il est ainsi important de rappeler que la figure libre sera prise en compte avec sérieux par le jury et peut permettre de remporter un prix. Vous êtes entièrement libre de composer cette dernière comme vous le souhaitez. Une image, une vidéo, une bande-dessinée, un poster, une sculpture, une maquette, laissez libre court à votre imagination et illustrez le thème d’une façon qui vous ressemble !

La figure imposée ne doit pas être un frein pour participer au concours. Il existe de nombreuses façons de réaliser une photographie astronomique sans matériel. Un filé d’étoiles ou une image de la Voie Lactée sont possibles avec un téléphone portable, sans parler d’un coucher de Soleil ou d’une photo de la Lune.

Par ailleurs, les équipes intéressée par le concours peuvent se rapprocher d’un club d’astronomie amateur pour réaliser la figure imposée en empruntant du matériel ou en bénéficiant des conseils des membres du club. Vous en trouverez certains dans le réseau de la Société Astronomique de France.

Lune à la campagne.
La Lune et le Panthéon.
Coucher de Soleil sur les jardins enneigés de l'Observatoire.
Coucher de Soleil altiligérien.

Les images présentées ici (crédit photo Étienne Martel) ont été réalisés avec un téléphone portable, sans aucun instrument et sont dépourvues de tout traitement informatique. De tels résultats peuvent rapidement être dépassés sans même avoir recours à du matériel.

Ainsi, n’hésitez pas à participer et à envoyer vos plus belles réalisations d’images astronomiques accompagnées de votre figure libre. Tout le monde peut prendre part au concours et tout le monde peut remporter un lot. L’astrophotographie est avant tout une occasion de mélanger sciences et art en équipe, et de passer de bons moments en faisant de la science à l’école !

Vous retrouverez toutes les informations pratiques du concours ci-dessous ainsi que dans le flyer de cette édition.

Les productions ayant remporté les précédentes éditions du concours sont disponibles ici (édition 2020 – 2021), ici (édition 2021 – 2022) et ici (édition 2022 – 2023).

Flyer de l'édition 2023 - 2024.

Inscriptions

Pour vous inscrire à la formation et au concours d’images, cliquez sur les boutons ci-dessous. Vous retrouverez le calendrier et les informations pratiques du concours au bas de la page.

Partenaires de cette édition

Observatoire de Paris – PSL

logo année de la physique

Année de la physique 2023 – 2024

Comité de Liaison Enseignants et Astronomes

Société Astronomique de France

Partenaires « Année de la physique 2023 – 2024 »

logo cnrs

CNRS

logo CEA

CEA

logo SFP

SFP

logo France universités

France Universités

Dans le cadre du plan d’équipement « ASTRO à l’École », « Sciences à l’École » organise en 2023-2024 la quatrième session de son concours d’images astronomiques

Ciel imagé, ciel imaginé, ciel représenté

Ce concours est ouvert à tous les établissements du second degré publics ou privés sous contrat.

Les participants auront accès à une formation sur le thème du concours.

Description du concours

Qu’est-ce qu’une image, comment la prendre, comment la comprendre, comment apprendre à la comprendre ? Qu’imagine-t-on en voyant une image, et comment assurer in fine qu’elle transmet un message clair ? Le concours vous propose une réflexion sur ce sujet, à mener avec vos élèves. La figure imposée et la figure libre vous permettent d’illustrer l’intitulé du concours « Ciel imagé, ciel imaginé, ciel représenté ».

L’édition 2023 – 2024 du concours a pour thème « Les femmes en sciences ». La figure libre devra nécessairement illustrer ce thème. La forme de cette production est laissée libre. Les équipes inscrites au concours devront nécessairement être mixtes.

La figure imposée est une photo originale du ciel nocturne véhiculant un message scientifique, avec un fort potentiel technique et esthétique.

La figure libre peut être une photo, un dessin, une courte vidéo ou toute autre création en lien avec le thème du concours.

Éléments attendus

La figure imposée doit être une image originale. Les conditions d’observation doivent être très précisément décrites : date de l’observation, conditions matérielles de l’observation (caractéristiques du collecteur, du détecteur), du traitement d’images (outils utilisés, méthode employée) et de tout autre outil utilisé (éphémérides, outils de cartographie…). Il devra être clairement indiqué à quelle question scientifique l’image se rattache.

Si la figure libre s’appuie sur une iconographie préexistante, que ce soit une image professionnelle ou une œuvre d’art, toutes les références nécessaires doivent être données pour respecter les droits d’auteur : source libre, référence… Si la figure libre est un objet ou une création, le jury en attend une ou plusieurs photos.

La figure imposée et la figure libre sont toutes les deux attendues pour une participation au concours.

Critères d’appréciation

Le jury sera attentif au respect des éléments attendus et appréciera les messages explicites et implicites véhiculés par les figures, en lien avec le thème du concours. Il est attendu que la figure imposée porte un message scientifique pertinent et que, par son esthétique, la figure libre élargisse le thème au-delà d’un message didactique.

Dépôt des productions

Pour déposer vos productions, vous devez utiliser exclusivement le lien suivant pour téléverser vos fichiers :

Pour le téléversement, veillez à ne déposer qu’un seul document, comme une archive, dans lequel se trouvera l’ensemble des fichiers que vous souhaitez nous faire parvenir (figure imposée, figure libre, fichier d’information). Utilisez un nom explicite, faisant apparaître le nom de votre établissement et celui de votre ville de manière à ce que vos fichiers soient facilement reliés aux informations transmises avec le formulaire.

Formation proposée

La formation proposée sur le thème du concours sera délivrée en ligne, en un après-midi et une soirée le lundi 11 mars 2024. Son programme prévoit plusieurs conférences (ouvertes à tous) et une session d’observations avec le télescope IRiS ouvertes aux lauréats et aux participants dans la limite des places disponibles.

Calendrier de l’édition 2024 :

Formation en ligne (programme)

11 mars 2024

Retour des productions et inscriptions (date unique)

5 avril 2024

Annonce des résultats

19 juin 2024 (date modifiée)

N’hésitez pas à en parler autour de vous, par exemple en diffusant largement ce flyer.

Les pages des sessions précédentes sont ici (2020 – 2021), ici (2021 – 2022) et ici (2022 – 2023).

Contact : Étienne Martel, astro.ecole@observatoiredeparis.psl.eu

Les résultats de cette édition n’ont pas encore été publiés.

L’annonce des résultats aura lieu le 19 juin 2024 (date modifiée).