Logo_IESO_France_transparent

Le mot de Jean-Marc Moullet, Président du comité scientifique des IESO

 

« Les Olympiades de Géosciences portent plusieurs objectifs. Il s’agit d’abord d’un processus de sélection exigeant qui permet de constituer une équipe performante pour porter haut les couleurs de la France mais aussi de créer, à l’échelle de notre système éducatif, une dynamique autour des géosciences. Certes seuls quatre élèves in fine vont représenter la France mais, avec les Olympiades nationales de Géosciences, ce sont plus de 11 000 élèves annuellement mobilisés !

Il s’agit pour eux d’approfondir des disciplines (sciences de la Terre, du climat, de la météorologie, de l’astrophysique) qui traversent de larges champs scientifiques. Les projets des lycées pour préparer ce concours font émerger ou soutiennent des vocations scientifiques dans des domaines aux enjeux stratégiques essentiels pour la France. Les énergies, les ressources, l’environnement, les changements climatiques n’en sont que quelques exemples. Les nouvelles modalités de sélection qui concerneront à partir de 2021 les élèves de première et de terminale devront renforcer ces dynamiques. 

Dans l’avenir il faudra construire un réseau, que l’on souhaite de plus en plus dense et de plus en plus large, d’établissements et de professeurs qui engagent leurs élèves dans cette aventure tout en maintenant le lien avec les élèves qui ont représenté la France lors des compétitions internationales. La crise que nous traversons a largement modifié nos modes de communication et les outils de communication devront permettre d’atteindre cette ambition. »

Jean-Marc Moullet,

Inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, doyen du groupe STVST,

Président du comité scientifique

Compétition internationale

Manifestation mondiale de haut niveau en Géosciences et de grande ampleur avec plus de 40 pays inscrits, cette compétition attire une centaine de jeunes venus de tous les horizons. Chaque pays participant sélectionne une délégation nationale composée de 4 candidats et de quelques adultes accompagnateurs, les mentors.

Les Olympiades Internationales de Géosciences sont ouvertes aux élèves :

  • de Terminale, quelques soient les spécialités choisies ;
  • de nationalité française ;
  • qui n’auront pas plus de 19 ans au 1er juillet de l’année de la compétition.

Remarque : les élèves de seconde et de première peuvent également être inscrits. En revanche, ils ne pourront pas être sélectionnés pour faire partie de la délégation française.

Les Olympiades Internationales de Géosciences existent depuis 2007. La France y participe depuis 2011, grâce à « Sciences à l’École ».

                                                            

Schistouille, la mascotte de la délégation française

 

Préparation française

« Sciences à l’École » coordonne la préparation française aux Olympiades Internationales de Géosciences en assurant :

  • la préparation pédagogique ;
  • la sélection et l’accompagnement de la délégation française ;
  • l’organisation logistique ;
  • le financement, sauf cas particulier, de la sélection et du déplacement international.