« Sciences à l’École » est un dispositif ministériel, fondé en 2004 à l’initiative de l’académicien Pierre Encrenaz et de l’inspecteur général de l’Éducation nationale Jean-Yves Daniel afin de soutenir et de promouvoir la culture scientifique et technique dans les collèges et dans les lycées, auprès des élèves des voies générale, technologique, professionnelle et ceux des classes post-baccalauréat.

Grâce à ses partenariats avec le monde de la recherche et de l’entreprise, « Sciences à l’École » pilote des actions ayant toutes pour objectif de faire vivre les sciences au plus près des élèves en favorisant l’innovation pédagogique, la créativité, le travail en équipe et les rencontres scientifiques.

Par les actions que le dispositif propose ou accompagne, « Sciences à l’École » contribue au développement des vocations scientifiques chez les jeunes. Plus généralement, « Sciences à l’École » permet d’offrir aux élèves les moyens de mieux appréhender les enjeux scientifiques et technologiques de demain, tout en faisant de l’enseignement scientifique un levier de réussite scolaire et professionnelle.

 

Les actions pilotées par « Sciences à l’École »

Plans d’équipement

Prêt de matériel scientifique et accompagnement d’équipes pédagogiques souhaitant mener des projets d’astronomie, de physique des particules, de météorologie, de sismologie, de génomique, d’investigation scientifique en criminologie.

Concours CGénial

Organisation des concours de projets scientifiques « CGénial – collège » et « CGénial – lycée » et de la finale nationale correspondante en partenariat avec la fondation CGénial.

Participation française à des concours, forums et festivals internationaux, prix offerts aux lauréats du concours CGénial.

Olympiades internationales

Pilotage de la sélection et de la préparation des délégations françaises pour les Olympiades Internationales de Chimie, de Géosciences et de Physique – compétitions internationales annuelles de haut niveau dans ces disciplines.

 

Direction et pilotage

Comité national de pilotage

Le dispositif « Sciences à l’École » est dirigé par un comité national de pilotage où siègent les représentants des corps et des directions ministériels suivants :

  • Direction Générale de l’Enseignement scolaire (DGESCO) ;
  • Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle (DGESIP) ;
  • Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation ;
  • Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche.

Comité de liaison avec la fondation CGénial

La réunion annuelle du comité de liaison avec la Fondation CGénial est organisée traditionnellement conjointement à celle du comité de pilotage de « Sciences à l’École ».

Directoire de « Sciences à l’École »

Sous la présidence d’honneur du professeur Claude COHEN-TANNOUDJI, prix Nobel de physique et académicien, et de Jean-Yves DANIEL, doyen honoraire de l’inspection générale de l’Éducation nationale, le dispositif « Sciences à l’École » est présidé par Pierre ENCRENAZ, académicien et professeur émérite de l’Université Pierre et Marie Curie. Anne SZYMCZAK, inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la recherche (groupe physique-chimie) est vice-présidente du dispositif.

 

Accompagnement et suivi des actions

Comités scientifiques des actions

Pour chacune de ses actions, « Sciences à l’École » s’appuie sur l’expertise de comités scientifiques composés d’universitaires et d’enseignants du second degré, d’inspecteurs généraux et d’inspecteurs territoriaux (IA-IPR et IEN ET-EG-IO) des disciplines concernées.

Correspondants académiques

L’ensemble des actions de « Sciences à l’École » est relayé au niveau académique par des correspondants académiques (IA-IPR ou IEN).

Cellule de ressources de « Sciences à l’École »

La mise en œuvre du suivi des actions de « Sciences à l’École » est assurée par une cellule de ressources hébergée à l’Observatoire de Paris, composée d’une secrétaire générale et de quatre enseignants de physique, chimie et SVT.

 

Organisation du dispositif