Dispositif ministériel fondé à l’initiative de l’académicien Pierre Encrenaz et de l’inspecteur général Jean-Yves Daniel, « Sciences à l’École » a pour objectif, depuis sa création en 2004, de soutenir et de promouvoir des projets de culture scientifique et technique dans l’enseignement du second degré : collèges, lycées (voies générale, technologique et professionnelle, et sections post-baccalauréat). Reposant sur l’interdisciplinarité et le partenariat avec le monde de la recherche et de l’entreprise, les actions de « Sciences à l’École » se donnent comme priorité de favoriser l’innovation pédagogique, la créativité et le travail en équipe.

« Sciences à l’École » veut ainsi donner une large place à l’expérimentation et à la culture du projet, notamment dans le cadre de concours. Le dispositif propose diverses actions sur l’ensemble du territoire français et dans les lycées français à l’étranger.

Par les actions que le dispositif propose ou accompagne, « Sciences à l’École » contribue au développement des vocations scientifiques chez les jeunes. Plus généralement, « Sciences à l’École » permet d’offrir aux élèves les moyens de mieux appréhender les enjeux scientifiques et technologiques de demain, tout en faisant de l’enseignement scientifique un levier de réussite scolaire et professionnelle.

Les actions pilotées par « Sciences à l’École » sont réparties selon 3 axes

Ressources pédagogiques

  • Opération LUNAP (l’Univers à portée de main) et  « Chercheurs dans les classes » : soutien financier pour le développement de ressources et de rencontres pédagogiques.

Plans d’équipement

  • Plans d’équipement : prêt de matériel scientifique et  accompagnement pour les équipes pédagogiques qui souhaitent mener des projets dans les domaines de l’astronomie, la cosmologie, la météorologie, la sismologie, la génomique, l’investigation scientifique en criminologie, ou dans le cadre d’un partenariat avec une entreprise mettant la formation scientifique au service de la construction de compétences professionnelles.

Concours

  • Olympiades nationales et internationales de chimie, de géosciences et de physique, compétitions internationales annuelles de haut niveau en chimie, géosciences ou physique.
  • Les concours « C.Génial-collège » et « C.Génial-lycée » : ces concours permettent aux lycéens et collégiens de présenter un projet innovant dans les domaines scientifiques et techniques.

Fonctionnement

Organigramme de « Sciences à l’École »

Organigramme Sciences à l'Ecole

« Sciences à l’École » est hébergé par l’Observatoire de Paris, 61 avenue de l’Observatoire, 75014 Paris

Direction et pilotage

Un Directoire

  • Le Président : Pierre ENCRENAZ, académicien
  • Deux vice-présidents : Pierre DESBIOLLES et Anne SZYMCZAK, IGEN groupe physique-chimie

Un comité national de pilotage  – comité de  liaison avec AGEFA PME et la Fondation C.Génial

  • Deux Présidents d’Honneur : Claude Cohen TANNOUDJI, académicien et prix Nobel de physique, Jean Yves DANIEL, Doyen de l’IGEN
  • Le Président de Sciences à l’École : Pierre ENCRENAZ, académicien
  • Deux vice-présidents : Pierre DESBIOLLES et Anne SZYMCZAK, IGEN groupe physique chimie
  • Les représentants de l’IGEN, de la DGESCO et la DGESIP
  • Les représentants d’AGEFA-PME
  • Le représentant de la Fondation C.Génial

Accompagnement et suivi des actions

Une cellule de ressources

  • Un(e) secrétaire général(e)
  • Cinq enseignant(e)s de physique, chimie, SVT, chacun ayant en charge la coordination de plusieurs actions de « Sciences à l’École

Des comités scientifiques

Composés de chercheurs et d’enseignants chercheurs, d’inspecteurs généraux, d’IA-IPR, d’IEN ET-EG et d’enseignants du second degré.

Un relais académique

Assuré par la collaboration d’inspecteurs territoriaux, correspondants académiques.