Le projet Populus

GÉNOME à l’École » propose aux enseignants et à leurs élèves de travailler sur le projet Populus, véritable formation à la recherche, consistant en l’observation de la diversité morphologique sur le terrain et l’analyse du polymorphisme nucléotidique de gènes d’intérêt chez le peuplier noir après séquençage de produits PCR (Polymerase chain Reaction).

Chaque lycée apporte sa contribution en travaillant sur une population de peuplier noir située à proximité de son implantation afin de construire collectivement une cartographie de la biodiversité du peuplier noir sur l’ensemble du territoire français.

Etude de la biodiversité à l’échelle moléculaire

Le séquençage de l’ADN de peuplier, réalisé grâce au matériel et aux partenaires de l’opération « GÉNOME à l’École », permet d’étudier les variations de l’ADN entre individus de peupliers noirs et entre les différentes espèces de peupliers présentes sur le territoire français (peuplier blanc, peuplier tremble)


Le cahier pédagogique

Les activités pédagogiques de biologie moléculaire peuvent se conduire dans des cadres institutionnels variés.

Afin de contribuer à l’échange et à la mutualisation des pratiques, les enseignants du réseau  « GÉNOME à l’École » produisent des ressources pédagogiques et les proposent en accès libre. Les ressources ci-dessous ont été validées par le comité scientifique de l’opération « GÉNOME à l’École ».

Cahier pédagogique


NOUVEAUTE

Contexte avec la réforme du lycée général à la rentrée 2019-2020

Cette lecture des programmes proposée par Christian Tailliez (enseignant au lycée Bellevue du Mans, membre du comité scientifique de « GÉNOME à l’École ») permet de contextualiser les actions de l’opération dans les nouveaux programmes en vigueur en lycée général à partir de la rentrée 2019.

Nouveau contexte des actions GÉNOME avec la réforme du lycée général


NOUVEAUTE

Activité en classe de seconde générale 

Proposition d’activité en classe de seconde générale dans le cadre du chapitre « Biodiversité, résultat et étape de l’évolution » par Christian Tailliez (lycée Bellevue du Mans).

partie 1 : concevoir une représentation graphique de la diversité des peupliers à partir de mesures biométriques simples effectuées sur diverses feuilles de peupliers

 

partie 2 : élaborer une représentation de la diversité des arbres en considérant la diversité génétique observée sur une portion d’ADN


NOUVEAUTE

Activité en classe de terminale, spécialité SVT 

Proposition d’activité en classe de terminale, spécialité SVT, par Christian Tailliez (lycée Bellevue du Mans).

Questionner la notion d’espèce en s’appuyant sur les apports modernes du séquençage de l’ADN


NOUVEAUTE

Tableurs collaboratifs du projet Populus

Proposition de tableurs collaboratifs initiés par Christian Tailliez (lycée Bellevue du Mans)

   

Depuis des années, qu’ils sont impliqués dans le projet Populus, de nombreux établissements ont accumulé des centaines de séquences et donc de génotypes. Les SNP responsables de la diversité présente dans les gènes ciblés dans le projet sont maintenant connus.

Comment valoriser tout le travail accompli, comment lui donner du sens ? En mutualisant les résultats obtenus par l’ensemble des lycées !

Ce qui est proposé ici est de rassembler, pour chaque gène, l’ensemble des résultats des lycées dans des tableurs collaboratifs, consultables en ligne ci-dessous pour tous les visiteurs de ce site.

Les données rassemblées dans ces tableurs permettent, avec les élèves, de comparer les populations des différentes régions françaises, de différentes latitudes, de tester Hardy-Weinberg, de formuler des hypothèses, d’évaluer les introgressions de deltoïdes ou d’italica etc…

Il ne s’agit pas de saisir obligatoirement les résultats pour tous les SNP, c’est pourquoi sont identifiés dans les tableurs deux SNP prioritaires qui permettent de travailler :

 

Vous trouverez ci-dessous la carte des zones de prélèvement des peupliers. L’idée a été de cerner les bassins versants en distinguant la partie haute et la partie basse des fleuves afin de faire ressortir d’éventuelles hétérogénéités ( amont vs aval, plaine vs montagne…)